Archive pour la Catégorie 'Bondieuseries'

Page 8 sur 8

Celle qui faisait des macarons…

[Especially dedicated to Pivoine …]

 Amie lecteuse, tu sais à quel point la Femme coupée en deux aime les bondieuseries sucrées… non ? Ah bon.

C’est ainsi qu’Elle se mit en tête de faire des macarons. SES macarons-à-Elle qui déchirent le calbute de Djézeuss’. Avec du chocolat de dingue que lui a offert Day la dernière fois. A la violette. Voui, Madââme, c’est qu’on sait apprécier les choses raffinées, ici…

La recette en quelques étapes, tu prends ?

- 1. Gougueuliser la recette de base n’importe où, on s’en cogne.

- 2. Séparer les blancs des jaunes d’oeuf sans en mettre partout (si possible), et mettre aussitôt le mixer en route à fond les brêles, parce que le joint du M*sterChef est kapüt depuis des années et que ça (les blancs) coule déjà sur le bloc moteur.

- 3. Revenir dans le salon pendant que le M*sterChef meugle comme la trompette d’un supporter du Paris St Germain, afin de vérifier sur l’ordi la quantité de sucre glace à introduire dans le biniou.

- 4. Balancer le sucre glace en vrac pluie pendant que ça tourne, éternuer trois fois, rigoler un bon coup en pensant amoureusement à Tony Montana. Le sucre glace, amie lecteuse, lancé à 800 tours/minute, c’est volatile. (volatile = poule, tu suis ?).

- 5. Se munir des petites fioles de colorant alimentaire  et verser au pifomètre dans la neige, deux-quinze gouttes de bleu, puis du rouge. Ajouter de la poudre d’amandes, mélanger le tout sans bousiller les blancs d’oeufs (??).

- 6. Allumer le four, régler le thermostat sur 1 – 3 . Rallumer le four, à cause de la saloperie de sécurité, deux-quinze fois.

- 7. Etaler délicatement la pâte à macarons avec une pochette de bureau en plastique translucide, format A4, découpée au bout poche à douille, sur du papier sulfurisé.

- 8. Faire « croûter » (c’est ce qu’elle a dit, la dame…) les petits tas de pâte durant au moins 20 minutes. Il paraît que c’est ce qui forme la petite collerette trop choupi, sur le bord.

- 9. Enfourner à four trèèèès doux. Rallumer le four qui a feucké entre temps.

- 10. Aller chercher les enfants à l’école, se rendre compte qu’il n’est que trois heures et demie… Revenir.

- 11. Sortir les  »choses » du four.

[...]

[ !!! ]

La charité chrétienne qui anime chaque jour ta dévouée narratrice lui défend formellement de te montrer le résultat en images.

 

 

Il te suffit d’imaginer un régiment de déjections canines.

Mauves.

D’un mauve qui n’existe même pas… (blôve pastel, plus exactement)

- 12. S’empouffrer la tablette de chocolat de Day, en maudissant L*durée, C*biron et autres cons(orts) jusqu’à la septième génération.

- 13. Décider que de toute façon, le Suédois bleu et jaune en fait aussi, des gros comme des maxi-kébabs, et super-kimikoss’, mais pas dégueus du tout.

 

[Bande son, Christian Death :   »Jésus, if you loooooove me, wheeeeere’s

the suu-ugaaaaar » ?]

Celle qui faisait des check-lists…

J – 30.

Ne pas oublier :

- d’aller chercher le passeport (Elle a dû recommencer les photos deux fois, c’est difficile de faire laggle sans avoir un faciès qui te condamne à rester bloqué(e) à la douane, on est d’accord ?)

- de demander à son opérateur téléphonique chéri de mettre une option internachieuneule sur son portable (est-ce bien nécessaire ? Ne l’appelez pas, ça lui coûte un oeil et demi…)

- de demander à son banquier d’amour de l’épouser sur le champ la même chose pour sa précieuse CB (à Elle)

- de se faire prescrire : – du Lex*mil (pour l’avion), des vitamines (pour le reste du temps), des bas de contention (on rigole pas : Elle a la jambe gauche comme une carte Michelin, et est sujette aux phlébites… s’agit pas de mourure d’une embolie cardiaque avant d’arriver à destination, hein) et quoi d’autre ?

- de continuer à apprendre le siam (pfff, ça progresse… très progressivement : élève dissipée, bavarde tout le temps avec ses camarades, peu assidue…)

- de prévenir la maîtresse de l’absence de Barbalala à l’école pendant une semaine. (Elle ira chez Mamie)

- d’appeler Mamie cette semaine et les suivantes pour lui cirer les pompes la remercier d’avance.

- de demander à Hassan Céheff c’est quand qu’on va où chez Day. Et surtout à quelle heure.

- de préparer ses bagages (ce qui fera l’objet d’une sous check-list)

- de charger de la musique sur le Scopitone (Roger Waters, tiens…)

- d’acheter une clef Internet (le Poupon prête son ordi portable, pluie de fleurs de lotus sur lui) et un adaptateur 220 V (parce que s’il crame, pluie de torgnoles sur Elle)

- d’envoyer un livre qu’elle a promis,

- d’acheter de la fleur de sel et du combava…

- d’honorer une commande de papercraft… (dans l’avion, elle n’aura pas le droit d’utiliser un cutter)

- de procéder au tirage au sort du concours des poules… (et de récompenser la gagnante)

- de laisser les clefs à la voisine (sinon le con de chat va pisser partout et crever de faim)

[ - d'oublier qu'Elle l'oublie - c'est pas demain la veille - mais oublier qu'Elle essaie... ]

Ayé…

Il est de retour… le Printemps :

imgp2740copie.jpg

La Femme coupée en deux adooooore le mimosa. Ses petites fleurs fragiles et éphémères, au parfum poudré, dont les abeilles se saoûlent dès le matin…

Et aussi son nom, gai et doux à la fois… [Mi-mo-sa...c'est joli comme mot, non ?]

 

[Edit : La Fleur 2.0 me fait dire (et elle a bigrement raison) qu’elle a pensé à vous pour un swap de printemps. Mon cerveau de brouette avait zappé l’info… shame on me three times]

Celle qui faisait des photos érotiques…

Dans sa cuisine…

[Tu te doutes qu'avec un titre pareil, tu dois éloigner tes chiards/ton patron/ta mère/ton clebs (rayer les mentions inutiles)  de l'écran, hein...]

Mais d’abord laisse-moi te poser une question existentielle :

- les extra-terrestres ont-ils un sesque ?

La réponse est OUI, amie lecteuse…

La preuve en images :

 imgp2648.jpg

imgp2647.jpg

Ils ont un sesque trois-en-un (comme le shampooing, oui…). C’est pas con, tu me diras… (Monté à l’envers, oui, mais mon petit doigt me dit que ça ne serait pas pour déplaire à certains… je-dis-ça-je-dis-rien…)

Bon dimanche !! (sous vos applaudissements…)

[Edit : Ceci n’est pas une participation au concours ci-dessous, dont le thème n’est pas « une chatte dans la cuisine »…]

[Concours photo : "Une poule dans la cuisine"]

[Où il sera sans doute question de savoir tenir le manche et manier le fouet...]

Oncques, Chérie-chérie, toi y’en a vouloir gagner zouli cadal ?

Facile, il te suffit de poster chez toi* une photo mettant en scène :

 

 « Une poule dans la cuisine »

avant, disons…

le 15 Mars minuit de la notché…

Deuzio, t’en profite pour linker l’une des deux chatoyantes bannières que voilà…

 huecocotte.jpg

enjoycocotte.jpg

[Celle que tu préfères tu choizes, t'as vu comme je suis bonne ?]

Troizio :(je dis comme je veux d’abord chuis creuvée j’ai dit), de me signaler ta participation dans les commentaires ci-dessous…

Quatriémo : Un tirage au sort sera effectué ( le 16 Mars de l’an de grâce 2010) par mes mains innocentes (qui c’est qui tousse ?) En conséquence, si t’as le fion garni de tortellinis, tu pourras gagner ceci :

imgp2627copie.jpg

A gauche, « BOllyfood ! », grâce auquel le poulet tandoori, le dhal ou le lassi à la rose [oumpff], n’auront plus de secret pour toi…

A droite, « ODélices ! » : pancakes à la ricotta, parfait mangue-spéculoos [bave, bave] et quelques joyeusetés pour bruncher-apéroter…

Bingo pour toi, ma cocotte ?

* T’as pas de blog ? tant pis pour taggle, ben tu fais un mail, tu sais faire, ça ?

[Article non sponsorisé]

La « it » boisson de l’été qui déchire sa race

Ami lecteur, tu as remarqué comme moi que l’été, le bel été arrive à grands pas… Les jours rallongent et les jupes des filles raccourcissent… tu sens les premiers effluves de crème solaire et de testostérone ? Ce n’est qu’un début, tu le sais…

Afin de t’aider à lutter contre la canicule, la Femme coupée en deux te propose un petit rafraichissement de derrière les fagots…

Pour ce faire, procure-toi donc :

Quelques feuilles de menthe fraîche, délicatement cueillies avant le lever du soleil,

Une bonne boutanche de rhum blanc,

De la glace pilée (si tu n’as pas dans ta cuisine le pic à glace de Sharon, tu peux envelopper tes glaçons dans un torchon (propre si possible) et les fracasser avec une batte de base-ball une clef à molette un rouleau à pâtisserie…

Un citron vert ou deux (que tu passeras quelques secondes au micro-ouève pour qu’ils donnent plus de jusssss)

Un verre à cocktail (tu peux utiliser la timbale Spiderman de ton chiard gosse, mais c’est nettement moins hype, je te l’accorde)

Et quelques petites boutanches de Bella Lula…

Was ist das « Bella Lula » ? te demandes-tu en ton for intérieur ?

Bella Lula, c’est frais, c’est bio (mais oui), ça pétille et c’est glamour… (ça coûte un peu la peau des ouilles, mais faut ce qu’il faut pour que ça soit bon, hein)

Alors voilà :

Tu écrabouilles les feuilles de menthe au fond de ton verre, tu ajoutes du rhum, de la glace, tu boulègues bien. Tu ajoutes de la Bella Lula, des petits cubes de citron vert, de la glace, tu boulègues encore. Tu finis de remplir avec du rhum ou de la Bella, et tu boulègues plus, sinon tu vas tout cochonner ta nappe…

Tu vois c’est facile… (pour les dosages, tu te débrouilles tout seul comme un grand, mon canard…)

Tu verras, ça se boit comme du petit-lait, le petit Djézeuss en calbute de soie…

Aucun effet indésirable n’a été constaté à ce jour, si ce n’est qu’au bout d’une quinzaine, il se peut que tu aies envie de rouler des pelles à tout le monde…

Tout ça pour vous dire que vendredi, la Femme coupée en deux tiendra dès 13 h 30 l’open-bar de la kermesse de l’école maternelle… (Pivoine, je t’invite, les bouteilles de rhum sont d’ores et déjà soigneusement planquées dans les toilettes des filles…)

Les jours de pluie…

Le ruban jaune pastel qui s’écoule lentement, l’odeur douceureuse de la fleur d’oranger.

La volupté de plonger un doigt dans les nuages…

L’amande effilée posée tendrement sur la bouche comme une hostie.

Le sourire de Mamaman.

Les goutelettes de pluie qui font comme des cabochons argentés sur la fenêtre…

Le cocon olfactif du beurre sucré qui chauffe…

L’enfance ne serait rien sans tout cela…

1...45678



ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...