Celle qui le faisait pas exprès…

Oncques, chéri-chérie, tu n’es pas sans savoir que la nature a doté ta dévouée narrateuse d’une forte propension à la gaffe, la chute, le faisage mal aux autres… ta Sainte est ce que l’on nomme communément une catastrophe naturelle.

C’est ainsi qu’Elle a déjà coupé un jeune homme dans le sens de la longueur avec un VTT, (Dieu ait son âme), qu’Elle (se) fait mal bêtement et très régulièrement, que lorsqu’Elle fait une gaffe c’est pas rien non plus…

Autrement dit, Elle est atteinte du syndrome dit « de Pierre Richard » (en phase aiguë).

Oui, la vie avec Elle est formidable.

C’est ainsi (ami lecteur, ‘ttention, nous allons de nouveau faire un graaaaand saut en arrière), que du temps où Elle était encore la chose de Monsieur Kaskouille (temps que les moins de vingt ans tsétéra…), Elle remporta le trophée toutes catégories de la « teu-hon » internationale, chez le Carrouf’ du coin.

Intérieur jour, donc, rayon produits frais :

Monsieur Kaskouille est penché sur le rayon du bas, à la recherche de son saucebaque favori. Sa croupette sensuelle (y’a bien longtemps, on t’a dit…), moulée dans un 501, cambrée juste ce qu’il faut, est un appel au crime…

Crime il y a eu.

Ta Sainte Narrateuse, sous le coup d’une envie irrépressible, attrape une fesse à pleine main, pelote ladite fesse de façon très convaincante et roucoule, d’une voix en mode peep-show :

- Mmmmmh… S’taqui, ça, hein ?…

Ou un truc du genre.

Il se retourne, étonné…

Ce n’est pas Monsieur Kaskouille. C’est un kinkin d’autre avec le même joli popotin que lui, mais c’est pas lui.

Lui, il observe la scène, juste à côté, les sourcils en accent circonflexe et les pupilles en Kalachnikov’. (on appréciera au passage son sens de l’humour relativement limité, tu en conviendras…)

Grand moment de solitude… sauver la mise en distribuant des sourires Jocondesques ici et là… se jurer d’investir dans une burqa… jurer à Mr Kaskouille que non, on ne le connaît pas, ce joli monsieur quel dommage d’ailleurs, soit dit en passant…

Et toi, coupine lecteuse, ami lecteur, tu veux bien nous raconter ta plus grosse latche ?

 

Edit : dans une semaine à la même heure, Elle sera en train de s’envoyer en l’air… destination BKK !!!

5 Réponses à “Celle qui le faisait pas exprès…”


  • je touche du bois: ça ne m’est jamais arriver de gaffer comme ça…

    ce qui n’empêche qu’un jour, j’ai planté mon ancienne meilleure amie, accidentellement: cette couille s’était barrée passer la journée avec son n°2 et avait oublié de me dire que j’étais son alibi… faut le faire, non? (en même temps, son n°1 était un tel connard…)

  • Jamais rien (non sans dec!)

    Par contre va falloir te décider, ca fait trop d’hommes…

  • Day >> ça me rappelle un certain coup de fil dit « de sécurité », que le Poupon devait me passer, et que j’attends encore…

    Hot >> Me décider ? mais je suis une éternelle indécise, moi ! (ce qui fait que j’ai tendance à prendre toutes les options, du coup…)

  • Rien qui me vient à l’esprit là tout de suite mais j’avoue que tu as frappée fort. C’est excellent ça pour draguer en plus non? ;-)

  • Pivoine >> C’est le moins qu’on puisse dire … et mon aviateur du moment en rit encore… :D

Laisser un Commentaire




ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...