Celle qui s’appelait Hô…

- Voilà Maman Hô !

Elle arrive à petits pas, les bras chargés de paniers, simplement vêtue d’une longue jupe de coton et d’une tunique.

Silhouette gracieuse comme une liane, elle dépose les paniers par terre :

- Je vous ai apporté du Phô (prononcer : [pö]), et du riz… c’est qu’il faut vous nourrir, pour avoir des forces !…

Son sourire est un soleil… elle s’incline légèrement, tend une main douce, et finit par attirer la main qui vient à elle, fait une bise (ce qui n’est absolument pas coutumier chez les asiatiques…).

Et soudain le matin n’est plus gris, lorsque sur la table elle dresse quatre grands bols de porcelaine ornés de poissons bleus, d’où s’échappe une vapeur légère et odorante. Un joli plat dans lequel elle a disposé des échalottes finement ciselées, un bouquet de horapa *, des quartiers de citron, des piments frais…

Le meilleur phô que la Femme coupée en deux ait mangé de sa vie… tout l’amour maternel du monde dans un grand bol…

* [H'orapa] : basilic thaï, au goût intense, subtil et anisé, plante « sacrée » des Thaïlandais, que l’on peut également donner en offrande à Bouddha.

0 Réponses à “Celle qui s’appelait Hô…”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...