Celle qui aimait le n° 218

Oncques, chérie-chérie,

C’est pas tout ça de se dorer la patchole, mais voici qu’il va falloir penser – soupir – à l’inéluctable rentrée des classes, ses tenants et ses aboutissants, et par-là même, tadaaaam, des nouvelles tendances fachieune…

(on a été bien gâtées l’an dernier à la même époque, avec le retour en force des chemisiers à la « Christine Villemin »…) 

Sache tout d’abord, dame lecteuse, que la nature a doté ta Miséricordieuse narratrice de deux mains magnifiques (et douées, avec ça… elles savent faire des trucs dont t’as pas idée…), ainsi que d’un goût très sûr en ce qui concerne les couleurs.

Elle aime se manucurer les mains (chacun sa came…)

Avec des couleurs pas croyables.

Pas du nacré, encore moins de l’irisé (ça fait cul-cul la balayette, Elle trouve).

Parfois du rouge sang, mais il faut faire attention à la longueur des ongles (t’as vite fait d’avoir l’air de sortir d’un établissement  »spécialisé » de Pattaya s’ils sont trop longs)

Sinon…

Dans sa quête perpétuelle du beau, Elle a déniché pour toi, amie lecteuse, LE it-coloris de la saison automne-hiver, celui dont tu ne peux déjà plus te passer…

Le numbeur 218 de chez Mavala, « MINSK » (retiens bien ce nom, chérie-chérie).

imgp4412copie.jpg

L’est beau, hein?

ça se vend dans les bonnes parapharmacies (mais pas toutes), et quelques officines telles que Inn*, M*n*prix…

Il ressemble, selon une vendeuse de Galaf’, à celui de chez Di*r (pas trouvé la teinte chez eux…?) mais ne te coûtera pas une ablation de la rate… (moins de 5 euros en moyenne)

En vrai, il est d’un beau gris anthracite, légèrement bleuté, mat. Il va avec tout, que tes ongles soient courts ou longs, il fait les mains soignées, et tu peux le customiser à merveille avec des stickers spéciaux pour les ongles…

Elle aime son flacon (bien qu’Elle le trouve un chouïa trop petit), avec son bouchon délicieusement vintage…

La collection de cet été (portant des noms de villes), est sublime : des roses, des oranges, des bruns dans toutes les nuances…

Alternative :

En cas de pénurie (c’est arrivé près de chez nous, tu sais…) tu peux te rabattre sur le gris mat de chez Seph*ra, légèrement plus clair, moins bleuté, moins « couture », Elle trouve…

Elle a eu peur d’en manquer, du 218 (allô Boulogne ?**), Elle a racheté deux flacons d’un coup d’un seul.

Tout ça, c’est la délicieuse faute à Pivoine…

 

- Article auto-sponsorisé -

 

[** Private joke, cherche pas]

2 Réponses à “Celle qui aimait le n° 218”


  • J’adore cette marque, moi j’aime bien justement le fait que le flacon soit petit, au moins, tu ne gaspille pas le contenu.
    Moi, j’aurais bien voulu voir une photo de tes mimines arborant cette magnifique couleur ;)

  • Pour voir cela, il faut se rendre à la note anté-précédente… ;)

Laisser un Commentaire




ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...