Archive mensuelle de mai 2010

Celle qui se faisait du sushi…

Vénérable lecteuse, toi aimer les sushis ??

Oui, ces petites choses follement tendance dont on ne fait qu’une bouchée, avec de la sauce soja ponctuée d’une lichette de wasabi… (il parait qu’on en fait même des sucrés, pour le dessert :P )

Voici que ta dévouée narratrice te propose un bon d’achat de 10 boules chez Eat-sushi, pour la ridicule somme de 2 zeuros. 

Wé.

(un seul bon par personne, nominatif)

Tu peux même, s’il te sied, te les faire livrer…

ça fonctionne sur : Paris, Bordeaux, Montpellier, Nantes, Lyon, Rennes, Toulouse.

Il te reste deux jours pour te décider.

 

 

Banco pour toi, Chouchou ??

Faut aller >> là.

De rien, je t’en prie, ça lui fait plaisir…

 

(demain Elle te raconte sa première séance de zuvés)

 

Celui qui avait des super-pouvoirs

Le petit informaticien du coin a une voix jolie quand il répond au téléphone. Il dit qu’Elle peut venir jusques 19 h 30 du soir. Le petit informaticien ne porte pas de costard gris anthracite, ni de chemise repassée au cordeau. Il ne porte pas d’alliance à la main gauche, et pour cause.

Le petit informaticien du coin a des étagères remplies de bidules insolites, portant des noms improbables. (Dans une ou deux centaines d’années, les archéologues qui découvriront les vestiges de sa boutique penseront sans doute qu’il s’agissait d’un musée).

Il a des sourcils qui s’élèvent en accent circonflexe lorsqu’il opère dûment une césarienne sur le dinosaure.

Le petit informaticien du coin a des super-pouvoirs. Dont celui de faire démarrer la bestiole en deux secondes et sans rien faire d’autre que la brancher sur le secteur.

Il dit qu’Elle peut revenir si ça fucke (Ndtr) encore, avec plaisir, je vous en prie.

Le petit informaticien du coin a l’âge d’être son fils, et un visage d’éphèbe semblable à un clafoutis.

Il n’a, c’est une évidence, aucune chance de sortir avec Elle.

Ce qui devait arriver…

arriva.

Une carabistouille arrivant en général par paquets de douze, l’alimentation de son vieux dinosaure a calanché ce week-end.

Ce qui explique une surcharge de travail au boulot.

Elle vous prie de bien vouloir excuser cette interruption du programme carrément indépendante de sa volonté.

Et va de ce pas, légere et court vêtue, faire un sourire en balançoire à l’informaticien du coin.

Celle qui avait tout pour elle…

Elle a attrapé un méchant rhume, une méchante grippe, une vilaine chose qui lui a donné de la fièvre. C’est la faute à Jeanne.

Parce qu’un rayon de soleil en fin d’après-midi l’a décidée à aller voir de quoi il retourne, à aller regarder de plus près cette fille jolie, qui joue du piano comme personne, qui a une voix à lézarder les murs, qui possède ce petit quelque chose en plus…

Cette fille terriblement sexy, qui rit et qui invente, l’air de rien et prête à tout, presque étonnée de l’intérêt qu’elle suscite…

En vrai, elle est encore plus too much.

jeannecherhal3.jpg

jeannecherhal2.jpg

jeannecherhal4.jpg

jeannecherhal1.jpg

(Ta Sainte Narratrice te prie de bien vouloir l’excuser pour la qualité des photos qui est un peu pourrite, elles ont été prises à l’arash avec son téléphone portable…)

Voilà. Elle ne saurait que trop te conseiller d’aller cette perle, si toutefois elle passe par chez toi, un de ces jours…

Elle te chantera fort bien des petites choses comme :

Image de prévisualisation YouTube

ou bien :

Image de prévisualisation YouTube

Celui du mercredi

Le petit concessionnaire du coin porte un costard gris anthracite et une chemise rayée. Le col de sa chemise, lorsqu’il se penche, laisse entrevoir une nuque blanche et lisse, probablement douce au toucher.

Le petit concessionnaire du coin a des mains élégantes, les ongles propres et taillés court, les gestes lents et maladroits, pas d’alliance à la main gauche.

Il écrit comme un kangourou, au stylo bille noir. Il ne s’appelle pas Eric.

Il met du gel dans ses cheveux. Beaucoup. Beaucoup trop. Elle ne pourrait ébouriffer ses mèches sans se blesser.

Il porte des chaussures de proxénète italien, et des chaussettes éblouissantes de blancheur.

Il n’a donc aucune chance de sortir avec Elle.

Celle qui t’offrait un peu de soleil [chuis toi, j'achète...]

Amie lecteuse montpelliéreuse, tu as vu ce beau temps qu’on a cette année ? Tu conviendras que ce n’est pas avec le soleil qu’on a, qu’on va pouvoir quitter notre teint de blette (et non pas blatte) de sitôt, hein…

Alors ouatche bien ce que ta dévouée narratrice a déniché pour toi :

10 séances d’U.V. dans un chouette institut pour……. 10 boules !! (soit la séance à un euro, qui dit mieux ?) au lieu de 50.  ça fait tudmêm 80 % de réduction, c’est pas rien…

Coupon valable du 12 Mai au 12 Novembre (des fois qu’on ait aussi un été dunkerquois)

L’institut Imar est situé Rue St Guilhem. >> là….

Du coup, tu peux même y aller avec Elle, si le coeur t’en dit… (rencontre irl sous les lampes bleues, Elle voit ça d’ici…)

Banco pour toi, ma pâlichonne ?

Alors vite, boulègue donc ton adresse mail à korat@lavache.com avant… demain soir 20 heures de la notché… (en précisant : « séance zuvé », steuple)

Turlututu !!!

Amie lecteuse, si tu as participé au concours ô combien cultureux qui te permettait de ouiner un colis rapporté de Thaïlande tout exprès pour ta pomme, voici venu le temps des rires, des chants, et des résultats…

Faut aller >>

[Crie pas comme ça, Elle a mal partout dans sa tête, tout à l'heure il est lundi et faut aller bosser, avec une angine/bronchite/pneumonie/grippe H8-W7 comme Elle se couve, c'est pas gagné, crois-moi...et dire que c'est un peu la faute à Jeanne Cherhal...]

Dernière étape…

Oncques, amie lecteuse, il ne te reste que peu de temps pour tenter de ouiner du bô cadal spécialement rapporté pour toi from Thaïland…

T’es préviendue, les participantes sont au taquet…

ça se fait tout seul en cliquant sur la chatoyante image que voilà, et c’est jusques ce soir minuit de la noche…

bannireconcoursthailande.jpg

Amie lecteuse, pote lecteur… suite et (presque) fin du voyage >> ici

9 Soonvijai 4, New Petchburi Road, Bangkok 10320

Le 5 Avril 2553.

 

T’avais qu’à lui dire que tout ça c’est ma faute. Qu’Avril était si froid… c’est peu et c’est beaucoup…

T’avais qu’à lui dire… que la critique est aisée, mais l’art si difficile, et que dans les corridas, c’est pas toujours le taureau qui meurt.

Parce que j’aurais pu être ton hôtesse de l’air, ton peep-show, ton Stade de France, ton Hiroshima, mon amour… ta directrice commerciale, ta Sainte Nitouche, ta masseuse thaï et ton Oedipe, tes illusions et tes nuits blanches…

Je crois bien qu’en somme, j’aurais voulu être ton premier amour, et peut-être même le dernier.

 

แม้เมื่อสิ้นโลกนี้จะไม่ไปวันที่ไม่มีความคิดของคุณ

 

Ceci est une participation semi-autobiographique au jeu d’écriture n° 4…

 

12



ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...