Celle qui se prenait pour Mona Lisa…

Le buraliste du quartier de la Femme coupée en deux est un Vrai Con. D’ailleurs une copine à elle, autochtone du Mas elle aussi, l’a baptisé « V.C. » (sauf que pour rien au monde la Femme coupée en deux ne poserait ses fesses de caille sur sa tronche…)

Samedi matin, il y a une file d’attente jusque sur le trottoir. V.C. est seul dans son échoppe (d’habitude il y a son épouse, Mme Porte de Fleury-Mérogis, qui déteste les enfants, Dieu merci).

Au bout d’une dizaine de minutes, une cliente se « plaint » vaguement de la longueur de l’attente. Il faut dire que V.C. n’est pas rompu à l’exercice de servir à la fois les clopes, les bonbecs et les Penthouse… sa seule activité habituelle étant d’encaisser les Keno.

La jeune cliente émet donc une légère doléance. Il la regarde, furibard, lui gueule dessus, carrément. Elle se retourne, indignée, vers la Femme coupée en deux, juste derrière :

- Et on se fait engueuler, en plus ?

- Ooh, laissez tomber, il est toujours comme ça…

V.C. éructe. Il fait un bond derrière son comptoir. N’eusse été les -très- nombreux témoins, il l’aurait coupée en trois, celle-là, tiens… Il hurle :

- Quoi kessyaaaa ??? C’est à moi que vous parlez, làaaaahhh ??? (il bave presque, le bougre)

- Ah non. C’est à la dame, là.     Je lui disais simplement que vous étiez coutumier du fait, on finit par s’habituer, c’est tout… dit la Femme coupée en deux, avec un sourire de Joconde…

6 Réponses à “Celle qui se prenait pour Mona Lisa…”


  • c’est dangereux, par chez toi! On avait un gérant de ptit cas’ pas hargneux, mais juste, t’avais l’impression que tu le dérangeais en venant dans le magasin… ben, on a arrêté d’y aller! Faut pas pousser, non plus!

  • bah dis donc violent le gars.
    faut rester zen ou passer son chemin mais les tabacs ça court pas les rues ici.

  • Daydreamer >> Ah oui, j’habite une banlieue hyper dangereuse, ahahaha !! le syndrôme dont tu parles est très courant chez les gérants de petit Cas’, j’ai remarqué. Moi je ne peux pas arrêter d’aller chez le molosse. C’est le plus proche (1 km)…

    Pivoine >> Je reste d’un zen biblique, comme tu vois…tant qu’il n’aboie pas sur Barbalala, bien sûr…

  • le client n’a plus toujours raison!!!

  • beurk!! quelle horreur ce mec!!! c’est le seul buraliste du coin je suppose parce qu’il ne mérite pas sa clientèle!

  • Mab >> Ah c’est ben vrai, ça…le client a juste le droit de se faire plumer…
    Mae >> Oui, c’est le seul à 1 km à la ronde, il est tranquille, le bougre…

Laisser un Commentaire




ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...