Archive mensuelle de avril 2005

Vert…

Juin a emporté les rires des enfants et la cloche de l’école d’en face. Au fond du jardin, dans une chambre minuscule et obscure, le soleil crayonne au hasard des ombres de feuillage sur le plafond. Cette maison est un havre de paix où chacun est le bienvenu à toute heure.

Ici, le temps n’aura jamais de prise sur elle. 
C’est parce qu’il a les yeux couleur miel, et qu’il porte un nom d’arbre. 

Il sait jouer du piano, de la flûte traversière, mais pour l’heure il joue la mélodie du bonheur, transparente et joyeuse comme l’eau des fontaines. 
Les abeilles frissonnent dans l’odeur trop sucrée des glycines… 

Il ne reste que les murmures aquatiques… 

Le tilleul du jardin gardera le secret.

Il était une fois Août et son soleil calcaire…

Alors que j’étais fort occupée avec la vendeuse de la gelateria, j’entendis derrière moi le rire clair de Mademoiselle M. Et je t’ai vu, au milieu de la place, avec ton cône [de gaufrette] dans la main… pendu à tes lèvres, un sourire mitigé de scout désolé. Un seul et unique baiser de ta langue et elle a succombé, glissé, s’est répandue à tes pieds… irrécupérable…

La boule pastel de ton ultime sorbet dessinait déjà un atoll nacré sur le pavé gris, étrange contraste brillant sur mat, presque sphère sur carré parfait. J’en veux pour témoin un grand Christ de bronze, et même que c’était pendant les Chorégies !! 

Sur le chemin de l’école…

D’abord les escaliers de l’immeuble, en pierre agglomérée, on dirait qu’ils sont en nougat…et les pavés de verre qui dessinent des arcs en ciel sur le mur…

Ensuite, la rue étroite, en bas de l’immeuble le garage Pasquier (ça sent le crésyl parfois, qu’elle en est toute retournée…)

En bas sur l’avenue, la papeterie, devant la vitrine de laquelle elle rêve tous les jours devant des crayons qui sentent la pomme, la fraise, les fleurs, selon les couleurs… 

La Coop, minuscule : derrière sa caisse, l’épicière qui dit tout à sa mère et à tout le quartier. On y vend des yaourts « La Roche aux Fées » en pots de carton recouverts de paraffine…

En face la boucherie Borg avec son patron ogresque, qui fait peur à la petite…et le lycée où elle ira peut-être plus tard… 

La pharmacie, et plus loin le commissariat. Aujourd’hui c’est devenu un parc…

Et juste après, les hauts murs de l’école, avec sa grande statue de St Joseph et ses grilles vertes toutes hérissées vers le ciel. 

Elle a trouvé le moyen de s’en échapper par le mur de pierre, caché par des cyprès, qui donne sur le jardin du commissariat.

Les ciseaux…

La Mère donne toujours raison au Petit Frère. C’est sans doute parce qu’il a 8 ans de moins qu’elle…Un jour donc qu’ils se disputaient pour un jouet quelconque, la Mère surgit en criant, (comme toujours), et arracha l’objet du délit des mains de la petite, qui avait jusque là usé de négociations hypocrites, afin que le Petit Frère ne pleure pas trop. Dans un souci d’équité, sans doute, la Mère dit :

«- C’est tout le monde ou personne… ».

Quelques jours plus tard, alors que la Mère était chez la voisine, la petite se faufila derrière la porte de la cuisine, là où la Mère gardait sa boite à couture, saisit les gros ciseaux Fiskars à manche orange… Avec un doux sourire elle s’approcha du Petit Frère, et lui coupa adroitement ses mèches blondes de bébé qui lui tombaient en cascade sur les épaules, et qui le faisaient ressembler « à un ange », comme disait la Mère….

Ce faisant, elle lui dit :

«- Tu vois, les cheveux longs aussi, c’est pour tout le monde ou personne… ».

Il faut dire que depuis l’âge de cinq ans, la Mère lui faisait couper les cheveux comme un garçon, afin de n’avoir pas à dompter chaque matin ses boucles épaisses de fille du Sud. Chose que le père de la petite n’aurait jamais toléré, car il pensait que cela portait malheur. Mais ceci est une autre histoire…

Les anglaises soyeuses du Petit Frère ne repoussèrent pas, et il devint chatain, comme la Mère.




ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...