Celle qui était psychopathe…

Amie lecteuse, ta Sainte Narrateuse a craqué son shorty Petit Bateau. Il faut dire qu’elle a des circonstances atténuantes : c’est la faute de l’autre, là, la fleur de la blogo intersidérale…

Qui l’emmène dans ces lieux de perdition que sont les magasins de chaussures.

 

[Extérieur jour, place de la Comédaille].

Les deux dingues sont à la recherche de tout et de rien, lorsque soudain, à l’insu de son plein gré, ta dévouée tombe en pamoison devant un étalage de shoes toutes plus chatoyantes les unes que les autres. Elle sent à l’intérieur de son inside, les battements de son petit coeur qui s’accélèrent dangeureusement. Tou-toum. Tou-toum. Tou-tou-tou-tou-toum. Pupilles qui se dilatent, petits cris pré-orgasmiques.

Y’a des roses, des violettes qui font mal aux yeux, des couleurs caca de chameau, des bottines, des cuissardes, des sandalettes, des talons compensés, des talons aiguilles de 25 dignes de Pattaya-city… y’a tout.

sanstitre.jpg

C’est ainsi que telle une camée soudoyant son dealer, Elle va faire démonter la réserve pour qu’on lui trouve sa pointure… enfiler, désenfiler, ré-enfiler les shoes, faire un rapide calcul (Elle est complètement analphacon avec les chiffres), pour finir par renoncer. ça fait 3/4 d’heure que Pivoine attend, les sourcils en accent circonflexe… (et l’index vrillant discrètement sa tempe).

#Béwi.

#Ménon.

#Méssi.

ça a été plus fort qu’Elle. Une vraie junkie de la grolle, on te dit.

Elle y est retournée aujourd’hui, après avoir été chercher Barbalala à la sortie de l’école. Laquelle s’est extasiée devant les mêmes shoes « rhoooooo – zyeux qui pétillent en feux d’artifice devant les violettes à talons Empire State Buildesques - celles-ci, elles me plaisent vraaaaaaiment, môman, tu saaaaaaais ?! » (cette petite finira comme sa mère).

Voilà, amie lecteuse.

Les nouvelles copines de ta Sainte Narrateuse. En cuir velouté, douces comme les roubignoles d’un nouveau-né.

 

imgp5443copie.jpg

Collection Nathalie Garçon, qui sait faire des chaussures pour les folles filles.

T’as le droit de la traiter de tous les noms, avant d’aller te mettre la tête dans le four (n’oublie pas d’ouvrir le gaz).

Les nouvelles copines de la Femme coupée en deux…

Amie lecteuse, tu n’as pu échapper, à moins que tu n’aies décidé de vouer ton existence à faire pousser des chèvres au fin fond du causse du Larzac, à cette étrange maladie ayant pour conséquence chaque année moult conjonctivites chez les banquiers-nos-amis, et davantage encore d’infarctus chez la gent masculine… une véritable hécatombe.

C’est ainsi que deux fois par an, on peut voir, tel une meute de femelles bonobos devant Rocco Sifreddi perdu dans la djungueule, des gonzesses prêtes à se balafrer laggle pour des chiffons fabriqués par des petits chinois sous-payés. Hystérie = du latin hystéria, étymologiquement parlant = utérus. Ceci explique sans doute cela.

Il n’empêche que. Ta Sainte Narrateuse, en femelle digne de ce nom, est Elle aussi une shopping-addict. Une killeuse de Carte Bleue, une psychopathe des godasses…

Avec néanmoins un avantage sur ses connes génères : elle taille un petit 36, et chausse du 40… gaulée un peu comme une théière de chez Philippe Starck. (Elle t’emmerde).

C’est ainsi qu’Elle s’est fait de nouvelles copines :

Ouatche un peu :

 imgp5397copie.jpg 

(talons de douze, de véritables aspirateurs à braguettes…)

Et pour que ses nouvelles amies ne se sentent pas trop toutes seules :

 imgp5401copie.jpg

(large et profond, des poches partout à l’intérieur, Elle l’aime, à la folaïe)

Parce que sans cela, Elle se serait sentie un peu comme Dupont sans Dupont, Jacob sans Delafon, Roux sans Combaluzier, tu saisis ?

Et pisque Elle a acheté le tout, la gentille – mais niaise –  vendeuse, qui n’avait pas fait le rapprochement entre les shoes et le sac, lui a fait – 20 % sur l’addition. Total de l’opération = 18 zeuros et cinquante cents.

ça te fout les boules, hein ??

Ce qui n’a pas de prix…

http://www.dailymotion.com/video/x1y9c6

 

Especially dédicated to Pivoine, aka la fine fleur de la blogo, qui saura te donner, amie lecteuse, à condition que tu le  lui demandes poliment,  la recette d’un blow-job inratable…

Celle qui faisait des calculs…

[Intérieur jour, tea-time]

Mamie est venue chercher Barbalala pour le week-end. Celle-ci est fière comme un PMU de montrer à l’aïeule son superbe cahier H*llo K*tty, et comment elle sait faire les additions à quatre ou cinq termes, toufingueur in denoze.

Elle a également rempli la page des multiplications. En additionnant. Qu’on dénonce ici-même le con qui a décidé de mettre une croix en guise de signe pour l’addition ET la multiplication. Bon d’accord, la seconde est léééégèrement penchée…

Il n’empêche que.

Ste Nitouche, pas peu fière du fruit de ses entrailles : « C’est très bien, Barbabelle, mais là, ce n’est pas la même chose, ce sont des multiplications je crois… »

Barbalala : « Ah bon ? C’est comment on fait, alors ? »

Ste Narrateuse, atteinte de flemmingite aiguë  dès qu’on parle avec des chiffres : « Tu pourras demander à Papy de t’expliquer, tout à l’heure… »

Machine-à-roulettes, tailleuse de falaises : « Pourquoi ? tu sais pas les faire, toi ?! »

Celle qui… enfin bref [3]

Elle se trimballe en permanence un sourire de ravie de la crèche…
Elle a des papillons dans le ventre…
Elle a froid.
90 jours c’est long mais c’est peu.
3 mois déjà, c’est beaucoup et c’est peu.
Reprendre certaines « habitudes » et découvrir autre chose.

A chacun sa came.
Jamais deux sans trois.

Infiniment mieux que si Elle avait touché le jackpot.
Cyclothymique ? Oui, carrément.
- Coupée en deux, on t’a dit -
Disons qu’aux grands maux les grands remèdes et qu’un petit clic vaut parfois mieux que de longs discours…

Les gâteaux d’anniversaire de sa Majesté…

Oncques, amie lecteuse, toi aussi tu veux ton heure de gloire ?

Tu veux faire hurler de joie ta gosse et allumer des feux d’artifice dans les yeux des papas de maternelle, le lundi matin ?

Es-tu prête pour cela à transformer ta cuisine en terrain de paint-ball ?

Pour cela il te suffira de te munir, chérie-chérie :

- de blanc d’oeuf,

- de sucre glace,

- de glucose (chez ton apothicaire)

- de colorant alimentaire,

- d’un Napolitain ou équivalent (oui, ta Sainte Narrateuse aime les italiens, mais c’est pas de ça qu’on cause, là…), un gâtal fait maison, ou une brioche, c’est selon.

Ouatche bien :

- Tu reconstitues le glucose selon le mode d’emploi, dans un bol d’eau fraîche (attention, remue bien pour diluer, sinon ça cristallise très vite)

imgp5364copie.jpg

- Tu mélanges amoureusement ton blanc d’oeuf et la moitié du sucre glace (un blanc d’oeuf = 500 g de sucre glace, au final)

imgp5365copie.jpg

imgp5367copie.jpg

- Tu ajoutes 2 cuil à café de glucose/500 g de sucre glace, tu ajoutes le reste de sucre glace et tu malaxes gentiment jusqu’à obtenir une jolie boule, de la consistance de la pâte à modeler.

- Tu colores dans la masse… tu conserves au frais sous cello

imgp5369copie.jpg

imgp5370copie.jpg

dscn0267copie.jpg

- Tu étales au rouleau sur du papier sulfurisé (fais gaffe, ça sèche et ça durcit assez vite)

imgp5377copie.jpg

- Conserve le reste de glucose pour coller les pièces au pinceau, le cas échéant.

Et avec ça, tu peux faire…

dscn0268copie.jpg

dscn0270copie.jpg

dscn0271.jpg

Un châtal de princesse !

dscn0287copie.jpg

Autre option :

- Tu vas chercher une poupée mannequin dans les jouets de ta gamine, tu la déshabilles, tu lui pètes ses petites pattes arrières …

imgp5372copie.jpg

et avec une brioche recouverte en fine couche de pâte à sucre…

Un peu de déco (étoiles et rose en sucre Vahiné, chantilly en bombe)

imgp5385copie.jpg

Voilà, Brenda…

imgp5386copie.jpg

dscn0290.jpg

Joyeux anniversaires, Princesse Barbalala…

Celle qu’avait même pas peur…

Elle les adore, même…

Lorsqu’elle était bébé, elle a reçu un baiser de Kali sur le front, une énorme élafe guttata, et depuis…

dscn0197copie.jpg

dscn0198copie.jpg

imgp4144copie.jpg

(Il faut les séparer, à l’heure du repas… )

Ta dévouée narrateuse aime bien, aussi, avoir un peu froid dans le dos…

dscn0211copie.jpg

Celle qui traversait la rivière…

Elle a vu hier soir, une femme qui chaque jour, transporte ses enfants sur le dos, traversant plusieurs fois une rivière, l’eau jusqu’à la taille, afin qu’ils puissent aller à l’école. Haïti…

Elle a compris qu’Elle aussi, devrait faire la même chose. Ne pas se laisser entrainer par le courant. Porter son enfant sur ses épaules, pour lui assurer le meilleur avenir possible. Envers et contre tous, s’il le faut.

Celui qui n’aimait pas les chats…

… en règle générale.

Auj’, chatoyant lecteur, entre la bûche et le grafwa, ta dévouée t’offre une widéo de Vincent…

Merci de scotcher les enfants et Mamie Ginette devant un autre écran que celui-ci…

[LiliPlume, toi aussi, va regarder Derrick, ça vaut mieux...]

Image de prévisualisation YouTube

Ce qui ne s’invente pas …

imgp3033copie.jpg

[reçu ce matin]

A part ça ? Rien.

 

Ah si. Paraît que dans 4 ou 5 jours, c’est Nawël…

nawel.jpg

12345...26



ya est la |
De tout en vrac |
Petitpot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michele Pierrard
| ANIMATION (CHATEAU GONFLABLE )
| BIENVENUE dans mon Univers ...